vendredi 29 mai 2020

29 MAI AU MATIN, JUPITER ET SATURNE...

Saturne et Jupiter





Réveillé de bonne heure ce matin, j'ai levé le nez au ciel qui a révélé une splendeur planétaire en dépit de ces rontidju de câbles électriques et téléphoniques qui ne sont toujours pas enfouis.

Bon le spectacle valait quand même le coup. La nuit est un peu bleue, mais en ce moment à près de 5h00 du matin, c'est normal.

Canon 1000D, 8" de pose à 4.5 d'ouverture et 34 mm de focale.

Le ciel de Vendée est magnifique en ce moment mais il faut se coucher tard, ou se lever de bonne heure...

Il y aura de la radio cet après midi ,sur 50 MHz. J'en entends parler par les copains mais je ne tente pas : Boudiou, faut qu'ça change !

Bonne journée

jeudi 21 mai 2020

CIEL DE VENDEE 20 AU 25 MAI 2020

Il y a bien longtemps que je n'ai posé de photo du ciel nocturne sur ce blog.
Ce pendant, la qualité de cette dernière nuit m'a poussé a publié ces photos prises vers 3h du matin afin de bénéficier d'une nuit la plus complète possible.

En premier, juste après (15 à 20 mn) le coucher du Soleil, je n'ai pas résisté à shooter Vénus à 12° d'élévation. En observant la photo de plus près, Mercure apparaît au-dessous de Vénus. D'une pierre deux coups 😉

Vers l'Ouest, au delà des limites du jardin. A ce moment, les nuages sont à environs 75 à 100 km des côtes, au-dessus de l'Atlantique et à 5h00 du matin au-dessus de nos têtes. Canon 1000D et 55mm, 400 ISO, 0,8 sec, F:5.6.
Le Canon 1000D et le Samyang 14mm à F:2.8 sont près pour la suite. 
Il a failli arriver un accident : Je me suis placé devant l'étrange lucarne pour attendre le bon moment...et je me suis réveillé vers 2h15. Trop tard pour faire de la photo, je me suis couché. Mais, pas moyen de m'endormir, alors au boulot ! 😏 Et voilà le résultat.

Voie Lactée. Canon 1000D, Objectif Samyang 14mm f;2.8, 25 sec de pose à 1600 ISO et traitement avec DXO9 pour les contraste , la lumière et le reste.
Profitez bien du printemps, et oubliez de temps en temps le confinement et tout le truc ! 

Le couple Mercure-Vénus  est présent le soir du 23 mai (Le 22 mai était nuageux).

La Lune n'apparaît pas encore. Vénus au ras des arbres, Mercure au dessus.
Le 24 mai avec une invitée de plus : La Lune.

Le fin croissant lunaire vient accompagner Mercure et Vénus juste au dessus des arbres.
Le 25 mai sera le dernier de la série en attendant de potentielles éclipses partielles de la Lune en juin.

C'est de plus en plus difficile : Vénus est entre les arbres à droite et en bas de la photo, Mercure au-dessus du gros bouquet de peupliers et la Lune surveille tout ça.

lundi 11 mai 2020

ECLAIRS DANS LA NUIT.


Dans la nuit du 9 au 10 mai 2020, nous avons eu des orages et de fortes pluies avec éclairs.

En voici quelques exemplaires.

The night of 9 to 10th of may 2020, strong rains and thunder with lightnigs in the sky.

Some pictures follows :








mardi 3 mars 2020

ANTENNE FURTIVE, ANTENNE DE (BONNE) FORTUNE...

Ou comment se débarrasser de la poisse...

Il y a peu, je possédais des antennes (3) montées sur des tubes et des cannes à pêche en fibre de verre  : Deux antennes VHF/UHF et une antenne G5RV.

Et puis, les ennuis sont arrivés...

Un "cher" voisin est allé porter le pet à la mairie du village, laquelle m'a demandé de fournir une déclaration préalable avec transmission à l'Architecte des Bâtiments de France car j'habite à quelques mètres (entre 25 et 5m suivant les clôtures sud et nord) de la limite des 500m du périmètre de protection de l'église du 12 ième classée Monument Historique.

Laissons là ce "cher" voisin, j'y reviendrais plus tard si celui-ci commet la moindre bévue, quelle qu'elle soit...

En attendant, l'accord du ABF ne m'ayant pas été accordé, la mairie m'a signifié l'obligation de démontage des supports d'antennes. Aïe !

Et il a bien fallu que je m'exécute, n'ayant pas envie de voir mon jardin envahi par "les forces de l'Ordre". En ces périodes, on n'est jamais trop prudent et un mauvais coup peut toujours partir sans qu'on le veuille.

Bref, je devenais un radioamateur sans antennes, ce qui est un comble alors qu'on a l'habitude de dire, chez les amateurs, "Tant va l'antenne, va la station..." !

Colère au maximum de son niveau, vilaines pensées violentes... etc.

Et puis, le bonhomme n'aimant pas s'avouer battu (J'ai perdu une bataille, mais pas la guerre...) je me suis penché sur l'écoute des bandes hectométriques (630 m ou 475 KHz), un peu des LF (137 KHz), des balises NDB (Non Directionnal Beacon ou Balises Non Directives en gaulois) qui équipent les aéroports/dromes entre 290 et 450 KHz, domaine nouveau et très intéressant. Mais sans pouvoir émettre.
Juste de la réception, comme il y a 25 ou 30 ans quand j'étais radioécouteur sous l'identifiant F-13060, je crois.
Grâce aux membres d'un groupe Yahoo consacré à ce domaine, j'ai appris qu'on pouvait écouter la MF et plus bas dans le spectre grâce à une antenne de terre (Earth Probes antenna chez les anglo-saxons) et j'ai construit mon antenne qui consiste en 2 tubes de cuivre de 1 m de long plantés dans le sol et reliés chacun au récepteur (FT-817ND Yaesu, formidable émetteur-récepteur de petite puissance -5w- et très compacte, sensible, sélectif, bref qualitatif) par des fils électriques à 1m du sol au travers d'un transformateur d'impédance constitué d'un tore ferrite FT-240 en matériau 77, adapté pour les basses fréquences VLF, LF et MF. Les enroulements sont en fils électriques de 1.5² avec différentes prises que je compte revoir pour qu'il soit plus efficace encore. Pour plus d'infos sur les boucles de terre, jeter un oeil sur internet, la littérature foisonne à ce propos (G3XBM, 472kHz.org, Jean Marie de F5VLB sur Facebook... et j'en passe...).

Maintenant, la question des Ondes Courtes se posait aussi. Donc, j'ai fouillé...

Mon trafic principal est le WSPR, mode balise nécessitant que peu de puissance (chez moi c'est 5w ou moins avec mon FT-817) et dont la largueur de bande des signaux de 6 hz, 6 HZ, font pénétrer ceux ci comme dans du beurre dans tous les bruits de bande imaginables. J'ai ressorti mon antenne mobile Maldol HFC-40L sur le camping car et je me suis fait entendre de la Côte Ouest des USA jusqu'à la Nouvelle Zélande avec des passages en Antarctique (Station Polaire Neuemayer III DP0GVN) le Brésil, la Chine, la Thaïlande et bien d'autres pays exotiques...
Un excellent moyen de tester une antenne et la propagation en fonction de l'activité solaire, du moment de la journée ou de la nuit, de la saison et de l'éclairage solaire de la Terre, etc.

J'ai même essayé mon antenne de terre avec une boite d'accord, et ça a marché, du moins pour la partie EST des USA et l'Europe toute entière.

Mais il me fallait une antenne me permettant d'émettre et de recevoir depuis la maison et, encore une fois, j'ai passé des heures à chercher une recette d'antenne furtive.
Ça va de l'antenne que j'ai installée très récemment jusqu'à faire résonner une gouttière en alu ou tirer une boucle à la hauteur du toit de la maison, cacher un dipôle hélicoïdal dans le grenier...

J'ai donc opté pour une antenne décrite par Michaël J Toia K3MT sur https://www.jokalympress.com/

Je vous la décris, non sans remercier l'auteur, de l'épine qu'il m'a permis d'ôter de mon pied.

Voici le schéma de la Grass Wire antenna posée à même le sol :

Et le balun, un autotransformateur d'impédance réalisé sur un tore T-200 avec du fil de téléphone de couleur pour réaliser le câblage plus facilement.

Et une vue générale de l'antenne que je n'ai pas posé au sol mais que j'ai surélevé parce que c'est plus facile pour tondre la pelouse 😉


Le fil est en rouge sur la photo, une canne à pêche en fibre soutiens le 1.5² à 3 m de haut sur la gauche, dans le cerisier au milieu de la pelouse une canne à pêche en fibre le soutient camouflé dans les branches (Antenne furtive, s'pas !) et l'extrémité est accroché dans le prunelier en fleur sur la droite au fond.


Le point froid de l'antenne est un tube de 2m en cuivre enfoncé à 1.5 m seulement car une pierre m'empêche d'aller plus profond. Le transfo se trouve dans la boite plexo au pied de l'abri de jardin et le coax, Belden je ne sais plus quoi qui alimentait la G5RV, mais c'était avant...

J'ai essayé ce matin (3 mars 2020) lors d'un contact hebdomadaire avec des amateurs de la région havraise et de l'Aveyron sur 80 m : Pas de problèmes, entre 57 et 59 j'étais reçu. Voir pour le DX...

Je me doute bien que je vais vite atteindre les limites de ce système antennaire mais, au moins, j'aurais essayé.

En WSPR, voici mes résultats des dernières 24h00. En rouge, mes réceptions, en vert, mes émissions reçues.

Voilà donc pour le moment.

A bientôt pour d'autres aventures...

dimanche 26 août 2018

PROPAGATION DU MATIN, CHAGRIN...

Ce matin, la propagation HF sur 40m est faible, voire indigente : J'utilise WSJT-X  de K1JT en mode WSPR pour tenter de déterminer l'état de la propagation essentiellement sur 40 et 20m. Habituellement, je suis signalé aisément aux USA mais aussi en Amérique du Sud (Brésil) et en Nouvelle Zélande et Australie.
Pour cela, j'utilise un FT-817ND de chez Yaesu, 5 watts de puissance HF et ne G5RV à 10m du sol et 30m ASL couplée avec une boîte MFJ-949E. Mon PC est un ASUS X401A sous Win 10, l'alternat est commandé par un câble CAT system, et un cordon audio relie la sortie BF de l'émetteur-récepteur à une carte son USB extérieure au PC (émission et réception des signaux vers ou du PC).

Qu'est ce que le WSPR (Weak Signal Propagation Report ou, en français, Rapport de Propagation de Petits Signaux) :

" WSPR C EST QUOI? Traduction française par HB9ADJ

The Weak Signal Propagation Reporter Un système automatisé conçu pour envoyer et recevoir des transmissions de faible puissance pour tester des trajets de propagation sur les bandes MF et HF. Le programme peut décoder des signaux avec un rapport S/N aussi bas que -28 db

WSPR a été conçu et rédigé par le Professeur Joe Taylor K1JT. Un lauréat du prix Nobel et inventeur du WSJT, JT65 et autres logiciels.

Comment ça fonctionne? Votre système transmet un peu moins de deux minutes un long signal FSK avec un décalage de 6 Hz. Le signal contient votre indicatif, locator et le niveau de puissance en dbm. Ensuite il écoute.
Votre système écoute les signaux WSPR, dans une bande passante de 200Hz, les décode et les répertorie dans le logiciel.
Les ordinateurs envoient alors leurs résultats à org où ils sont stockés et affichés
Voir ce qui se passe Vous avez également un affichage visuel...
Configurer la carte... que vous pouvez personnaliser en bande / heure / indicatif / centrage de la carte.


Qu'est-ce qu il nous faut? Un PC sous Windows * (ou sous Linux, NDLR) avec une précision d'horloge d'une seconde et d'une connexion Internet (pas indispensable en permanence), le programme WSPR ou le nouveau WSJT-X : Une interface data genre Signalink ou carte son Un transceiver HF et une antenne (c est mieux!).


Comprendre la relation dbm/watts Réglez la puissance de sortie en dbm avec soin! (5W = 37dBm)

Ce n'est pas une compétition. Plus de10w (40dBm) Pourquoi? Certains utilisent 1mW (0dBm)!

Eléments à considérer : Réglez votre fréquence précisément (USB)

Le programme WSPR : La fréquence doit être correcte selon le plan de bande.
Cochez pour envoyer vos données au serveur. L'horloge doit être précise à +/ - 1 seconde Ne pas laissez aller au rouge (+/-10dB) l'indicateur de réception. Avec 20% vous passez en émission toutes les 10 minutes environs.

Le programme WSPRX

Que pouvez-vous faire avec WSPR? Cherchez des trajets de propagation fugaces: par exemple E sporadiques sur 10m, 6m ou 2m. Essais, comparaisons d antennes Recherche de propagation à long terme Bien s amuser!

Quels sont les inconvénients? Pas assez de stations sur 2, 6 et 10m Les utilisateurs ne mettent pas les bons locators, puissance? (les fameux dbm!) dans la configuration. Le manque d assiduité des Opérateurs pour une recherche à long terme. Le format des données ne favorise pas la création de graphiques WSPR donne un rapport signal/bruit, mais pas la force du signal S-mètre.

Diverses erreurs de décodage? WSPR peut être sujet à de mauvais décodages sur des machines équipées de processeur lents. QRM local / environnements bruyants peuvent causer des mauvais décodages des corrections d'erreurs anticipées.

Erreur de l utilisateur Déclaration des captures comme étant sur une bande alors qu il est en fait sur une autre. Il est important de contrôler que la bande indiquée sur le logiciel correspond à la fréquence effective du transceiver.

Tests d antennes USA (Stu Philips)
Le dipôle vertical indique des meilleurs distances sur de plus longues périodes que la L inversée.
La propagation est-elle bilatérale? K1JT entend F6IRF, mais pas dans l'autre sens (regarder maximums) voir
Angle élevé au lever de soleil? F6IRF K1JT plus fort à F6IRF sur la boucle verticale mag (grand angle) au lever du soleil-

Conclusion: WSPR est un outil utile sans doute inégalé pour les contacts QRP La base de données est utile, mais elle ne reflète pas toujours la vérité absolue (erreurs des opérateurs, mauvais décodages, pirates éventuels). L'intérêt de ce mode est directement lié aux nombres de participants. La participation des SWLs en RX permanent est appréciée.

Peut-il prendre le relais sur le trafic radio conventionnel - non! "

Source : https://docplayer.fr/59385643-Wspr-c-est-quoi-steve-nichols-g0kya-rsgb-propagation-studies-committee-adaptation-francaise-hb9adj.html

Voici la situation ce matin :

Source : http://wspr.vk7jj.com/

Les points verts sont les endroits où je suis reçu.

Maintenant, le tableau de prévisions à 3 jours :

Geomagnetic 3 days forecast for high latitudes

Source : http://cluster.f5len.org/index.php?p=forecast

Bon trafic quand même !


lundi 20 août 2018

MARS ET LA VOIE LACTEE

Hello toutes et tous.

Comme je n'ai pas publié de photos astros depuis un bon moment, en voici quelques unes prises il y a quelques jours.

Le ciel, cette nuit là, était clair, sans humidité ni poussières, une bonne et belle nuit.

Photos prises "à l'arrache" (comme d'habitude quand ça me prend) avec un Canon EOS 1000D.

Voie Lactée, au sud, avec la pollution lumineuse de La Rochelle,1600 ISO, pose 15 sec., Samyang 14mm ouvert à 2.8.

Voie Lactée, presque au Zénith, 1600 ISO, 25 sec., ouvert à 2.8, Samyang 14mm

Mars, 1600 ISO, F 200mm, ouvert à 4.5, 200mm Canon de 1967 complètement manuel et toujours très vaillant.

UN AMATEUR ALLEMAND EN PAYS VENDEEN

Bonjour, visiteurs.

Après un long moment d'absence bloguistique (Ho ! Le beau néologisme !!!), me voilà de retour.

Un peu moins d'astronomie mais un peu plus de radio, ça change...

J'ai reçu il y a peu un mail d'Allemagne dont l'auteur, Dirk de DL1KVN, venait en vacances à Longeville sur Mer en Vendée et près de chez moi et se proposait de participer au Weekend International des Phares (ILHW) des 18 et 19 août 2018 en me demandant des renseignements sur l'environnement des lieux, c'est à dire le Phare de La Tranche sur Mer.

Bien sûr, j'ai accepté et me suis dirigé rapidement vers le phare en question pour analyser la possibilité d'installer une station portable complètement autonome, y compris au point de vue alimentation électrique. J'ai rencontré, complètement par hasard, un habitant riverain qui, après une présentation du projet, a proposé que Dirk s'installe dans son jardin, face au Pertuis Breton et à l'Île de Ré et vue sur la dune littorale.

Entre temps, nous nous sommes rencontrés au 15 août à Apremont près de St Gilles-Croix de Vie durant la rencontre des amateurs de Vendée, Loire Atlantique, Deux Sèvres, Charente Maritime, Ille et Vilaine, j'en passe et des meilleures, soit environs 140 personnes en comptant les épouses, enfants, radioécouteurs et visiteurs intéressés.

Le jour "J", Dirk a pu installer sa station dans des conditions, ma foi, très bonnes. De plus, le grand beau temps qui a régné toute la journée a été de bon aloi pour l'opérateur.

Voici, ci-dessous, les premières photos de la station F/DL1KVN/ LH :





A droite, Dirk, et votre serviteur en tee shirt rouge.


Merci encore une fois aux propriétaires des lieux pour leur gentillesse et leur accueil chaleureux.

Je n'ai pas, à ce jour, les résultats obtenus par Dirk mais je souhaite qu'il ait pu trafiquer dans de bonnes conditions. Samedi matin, un concours russe gâchait un peu le plaisir en télégraphie et la propagation était plutôt moyenne, voire un peu indigente.

J'ai du abandonner Dirk en fin de samedi matin pour assister au repas annuel de l'Amicale Bouliste de St Denis du Payré et finir la journée par deux parties de boules en bois aux rouans du village.

Je crois que ce fut une belle journée pour tout le monde.